Top 5 des régimes recommandés par les médecins

Il existe un million de régimes alimentaires différents, il y a donc une énorme confusion, d’innombrables messages contradictoires et une confusion totale lorsqu’il s’agit de comprendre lequel suivre pour
optimiser la santé à long terme. Selon l’enquête, voici les cinq régimes les plus recommandés par les médecins, du numéro cinq au numéro un:

Cétogène


Seul 1 médecin sur 20 (5%) interrogé a recommandé le régime cétogène comme le meilleur pour une santé optimale à long terme.
Le régime cétogène – ou céto – est très faible en glucides, modéré en protéines et très riche en graisses. En privant le corps de glucides, le régime oblige le corps à brûler les graisses comme carburant principal. Après quelques jours de régime strict, le métabolisme passe dans un état de cétose, dans lequel il brûle les graisses à un rythme élevé. Les graisses sont ensuite converties en acides gras et en corps cétoniques, qui sont utilisés comme énergie à la place du glucose manquant (précédemment
obtenu à partir des glucides). C’est ce qui donne au régime céto sa réputation de perte de poids pour brûler les graisses.

Des chercheurs ont montré que le régime cétogène peut accélérer la perte de poids à court terme – et c’est ce à quoi il sert. Ainsi, 20% des médecins interrogés recommandent ce régime pour perdre du poids à court terme, contre seulement 5% qui le recommandent pour une santé optimale.

Vegan


Seuls 6% des médecins interrogés ont recommandé un régime végétalien pour une santé à long terme. Ce n’est peut-être pas surprenant, étant donné que le régime végétalien est strict, autorisant uniquement
les aliments à base de plantes et excluant tous les aliments d’origine animale, y compris le poisson, les œufs et les produits laitiers.
En plus d’être strict et difficile à respecter, le régime végétalien peut entraîner des carences en certains nutriments en raison de la gamme plus restreinte d’options alimentaires. Les chercheurs ont découvert
que les végétaliens peuvent être déficients en vitamines B12 et D, en calcium, en fer et en acides aminés essentiels qui proviennent généralement de protéines d’origine animale. Là encore, un régime végétalien a ses avantages, notamment des améliorations des maladies
cardiovasculaires, de la mortalité cardiovasculaire, de la mortalité globale, de l’hypertension, de l’hyperlipidémie, de l’obésité, du diabète de type 2 et de l’incidence du cancer.

Jeûne intermittent


Malgré l’intérêt et l’enthousiasme du grand public pour le jeûne intermittent, seuls 7% des médecins le recommandent pour une santé optimale. Le jeûne intermittent limite l’alimentation à certaines périodes. Il se concentre sur le moment où vous mangez, au lieu de quoi ou combien vous mangez. Une version populaire recommande le jeûne d’une
journée complète sur 2 jours non consécutifs chaque semaine. Un autre suggère des jours de jeûne alternés. D’autres versions permettent de ne manger que pendant un temps limité chaque jour – dans les 8 ou 12 heures, par exemple. Dans diverses études, différents chercheurs ont trouvé à la fois de bons et de mauvais résultats du jeûne intermittent. Par exemple, certains types de jeûne peuvent être bénéfiques pour le contrôle de la
glycémie et les efforts de réduction de la pression artérielle, ainsi que pour réduire l’inflammation.

Cependant, comme le jeûne entraîne une perte de poids, les chercheurs n’ont pas encore déterminé si ces avantages sont dus au processus de jeûne lui-même ou simplement à une perte de poids.

Le jeûne intermittent a également été associé à certains inconvénients, tels que des comportements alimentaires désordonnés, un sommeil perturbé, une diminution de la vigilance, une augmentation des niveaux de cortisol, des niveaux de HDL plus élevés et des lésions pancréatiques. En outre, certaines personnes devraient éviter le jeûne intermittent; par exemple, les personnes atteintes de diabète pourraient subir des événements hypoglycémiques.

DASH


Environ 1 médecin sur 6 (16%) recommande le régime Dietary Approaches to Stop Hypertension (DASH) pour une santé optimale à long terme. Comme son nom l’indique, l’objectif principal de DASH est d’abaisser la tension artérielle, principalement en limitant les aliments contenant du sodium.
Développé par le National Heart, Lung, and Blood Institute, le régime alimentaire DASH met également l’accent sur moins de sucres ajoutés, de graisses et de viandes rouges que le régime américain typique.
Il compense toute perte d’aliments savoureux en recommandant des fruits, des légumes et des grains entiers riches en fibres, ainsi que des protéines maigres.

Le seul inconvénient du régime DASH est qu’il peut nécessiter un peu de planification des repas à l’avance et que ses directives ne sont pas très complètes (par exemple, un avocat est-il un fruit ou une
matière grasse?)

Régime méditerranéen


Par rapport aux autres régimes, les médecins ont massivement (51%) choisi le régime méditerranéen comme leur favori pour une santé optimale à long terme. Les chercheurs ont constamment montré que le régime méditerranéen réduit le risque de maladies cardiovasculaires et la mortalité globale.

Ce régime populaire, principalement à base de plantes, comprend une large gamme d’aliments sans interdire aucun groupe alimentaire. Les aliments de tous les jours recommandés comprennent les fruits, les légumes, les grains entiers, les haricots, les noix, les légumineuses et l’huile d’olive, ainsi que le
poisson et les fruits de mer quelques fois par semaine. La volaille, les œufs, le fromage et le yogourt peuvent être consommés avec modération, tandis que les sucreries et la viande rouge sont réservées aux occasions spéciales. Et un verre de vin rouge est un accompagnement parfaitement acceptable
pour le dîner.

Les chercheurs ont montré que l’adhésion au régime méditerranéen est liée à une baisse des taux d’obésité, de diabète et de maladies cardiaques. Dans un grand essai, les participants au régime méditerranéen ont connu une plus grande perte de poids et des réductions du cholestérol LDL, des
triglycérides, de la glycémie à jeun et des taux d’insuline à jeun que les participants à faible teneur en ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code